Club des Amis de la Connaissance de Mazenod ( C.A.C.M)

  Est un club de réflexion sur des problèmes locaux, nationaux et internationaux et le partage des expériences vécues, fondé par EXARE, Hernice Président du Comité Central et de la Commission littéraire du Séminaire Collège de Mazenod qui rassemble des jeunes de la neuvième à la philo.

Rapport de notre premier sujet de réflexion

Sujet : En tant que jeunes Haïtiens, si vous aviez l opportunité de dresser un plan irrévocable pour la reconstruction d Haïti, quelles seraient vos quatre premières priorités ?

La situation actuelle de notre pays au lendemain du 12 janvier 2010 n’a jamais été le rêve ou le meilleur rêve de tous les haïtiens mais n’est-ce pas le fruit de  nos indifférences, nos actions et notre mode fonctionnement ? Nous admettons au cours de cette réflexion qu’Haïti n’a jamais été construite par rapport aux autres pays et notre compréhension du terme, mais un pays bâti et bien mal bâti et nous finissons par accepte le terme construction pour ne pas close le débat sans pour autant trouver des réponses à la question posée. Cependant si nous étions les responsables actuels ou si nous avions opportunité de dresser un plan irrévocable pour la reconstruction ou enfin la vraie construction d Haïti, quelles seraient nos quatre premières priorités ? Une analyse de notre système de fonctionnent avec la collaboration de notre capacité de réflexion ne nous permettra-t-elle de faire un juste point. ?

 

Nous optons pour les quatre suivantes dont allons vous montrer la véracité ou  l importance :

 

1-L’éducation totale du peuple Haïtien 

 Nous reconnaissons l’éducation comme étant le moteur de tout développement durable et de la formation ou construction complète d’un pays. Parmi les questions que vous vous posez en lisant ce rapport, nous retenons celle-ci : Haïti n’a-t-elle pas connu d’éducation depuis bien longtemps ? Cette question est judicieuse pour la simple et bonne raison que certaines personnes ne différencient pas l’instruction scolaire et l’éducation. L’instruction se trouve à l’intérieur de l’éducation c’en n’est qu’une partie de celle la qui renvoie au développement physique, intellectuel, civique et morale d’une nation, la clé qui ouvre toutes les portes d’une vie meilleure et d’un futur lumineux en Haïti et pour Haïti et qui fermera aussi toutes les portes de toutes corruptions, intolérances, tyrannies, et problèmes auxquels le pays est confronté aujourd’hui. Une éducation sans quoi notre mentalité restera toujours aussi et nettement pauvre  et delà ces derniers efforts de la communauté internationale et tous ces gens qui sont morts ne seront qu’en vain et pour rien.

2-Amélioration ou changement du système politique Haïtien

C’est sur que nous ne pouvons pas envisager la tige, les feuilles et les fleurs d’un arbre sans l’existence et la présence des racines. Il en est de même pour Haïti car nous ne pouvons pas espérer du changement positif sans un système politique correct et fiable car la gestion d’un pays se fait par l’ensemble des responsables étatiques élus ou nommés. Et remarquons que notre système a pas mal de virus, vous les connaissez presque tous. Un système dont l’optimisme ne dépasse pas le contenu et la conclusion des discours de nos responsables politiques. Pourtant nous le jugeons correct de matérialiser les idées car il ne suffit pas de parler mais agir aussi. Ensuite, nous avons une constitution qui n’arrive pas à répondre aux besoins de la population Haïtienne et qui n’est même pas respectée. Enfin, pourquoi toutes ces parties politiques dont les campagnes doivent être assurément financées en une bonne partie par le Trésor Public Haïtien. Donc nous voulons un système politique approprié, rentable et juste pour la construction d’un pays prospère, ou la sécurité régnera ce qui pourrait encourager le tourisme Haïtien.

3-La décentralisation de P.A.P et implantation d’industrie.

L’un des problèmes entravant la situation actuelle du pays et qui ne fait qu’empirer les choses est la centralisation de P.A.P. Toutes les grandes institutions importantes et espace de décision du pays se trouvent à s’y trouvent : politique, économique, sociale, culturelle, scolaire et même universitaire. Donc nous le trouvons normal que la population campagnarde ou provinciale aillent s’y gonfler à la recherche d’une vie meilleure pour parents et enfants. C’est l’un des facteurs de la bidonvilisation, la délinquance et l’insécurité. Aussi disons-nous qu’il est juste que le pays soit bloqué si P.A.P soit bloqué. Dès fois certaines personnes disent que le Président n’est que président de P.A.P. Combien de cyclone ont ravagé Gonaives, combien de d’institutions et de département ont été bloqués par cela.

Dans un monde quasi capitaliste, un petit pays ne produisant rien, qui importe presque tout même la nourriture en tant que nécessite première ne saurait connaître la douceur même du mot développement, surtout économiquement. Nous pensons bien que pourrait nous aider car une bonne partie de la population aurait du travail et le taux d’invasion pour P.A.P serait diminué. Nous admettons ces deux points.

4-Renforcement, favorisation du système agricole et le tourisme Haïtien.

L’agriculture est le fondement, la base de l’économie Haïtienne car Haïti est essentiellement agricole jugeons-nous. Qu’est ce qu’Haïti n’importe pas ? La misère et la faim et peut-être tout ce qui est trop extensif. Un fait attire notre attention sur ce problème : la décentralisation entre le milieu habitable et celui agricole. Remarquons que les gens bâtissent n’importe ou et n’importe comment (12/01/10, conséquences) sans orientation et la supervision des responsables des mairies qui n’auront tout simplement à dire qu’ici est accessible ou pas et voila quel type de maison ou bâtiment à y construire. Delà le problème se pose, le milieu habitable reste presque vide les mornes par exemple alors que le milieu agricole est quasi habité, les plaines. Nous pensons qu’il faut profiter de ce moment pour arranger tout cela.

Le tourisme est une source de revenu inévitable qui rapporte beaucoup aux pays de la Caraïbe, ce qui est également possible pour Haïti, un pays tropical. Nous avons des sites importants et très intéressants dans le pays mais qui ne sont pas exploités et aménagés. Quel serait le grand problème d’arranger tout cela ? N’avons-nous pas aussi un Ministère du Tourisme en Haïti comme tout les autres pays ?

 

Tel est notre plan pour la reconstruction d’Haïti ou encore la vraie construction d’Haïti. Nous avons mentionné beaucoup d’autre comme la santé pour tous, changement de la mentalité du peuple Haïtien ou une prise de conscience… mais qui ne seraient d’après nous que des droits et des valeurs qui ne sauraient garantis que par l’exécution de ce plan contenant ces quatre priorités : Education Totale du peuple Haïtien, Changement, amélioration du système politique Haïtien, la décentralisation de P.A.P plus implantation d’industrie et enfin le renforcement et favorisation du système agricole et du tourisme Haïtiens. C’est rien de ce que nous Haïtiens nous pouvons faire mais sachez que la réussite est le résultat élevé d’une forte pourcentage de volonté et de réalisme. Ainsi nos attentes ne seraient qu’un pays prospère, une nation avec N et souveraine, moderne et habité par des citoyens responsables.

                                               

 

                                                                           Rapporté par EXARE, Hernice, Fondateur.

 

                « On ne peut pas obtenir tout ce qu’on souhaite,

Mais on peut devenir tout ce qu’on veut être. »  EXARE, Hernice



26/04/2010
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 133 autres membres